Le scan de quartier

Le scan de quartier est un instrument de consensus qui veille à ce que les groupes cibles parlent une même langue et contribuent au développement d’une interprétation commune de leur quartier. Cette aventure ne prend véritablement corps que lorsqu’un groupe décide de s’engager dans le développement d’une ou de plusieurs dimensions.

Voilà comment tirer parti de la force d’un groupe cible. Les sociologues qualifient ce phénomène de « capital social effectif » : des actions qui font en sorte qu’un groupe soit plus soudé.

Qu’entendons-nous alors par « déployer les forces d’un quartier » ? Pour le déterminer, nous lançons la discussion entre plusieurs groupes cibles au moyen du zoom sur quartier. Nous comparons ensuite des résultats différents et similaires d’une même dimension. Là encore, les avis et les suppositions sont partagés, mais, cette fois-ci, entre les groupes cibles.

Une autre histoire en découle et le point d’attention de diverses actions peut être déplacé parce que de nouvelles collaborations sont possibles. Ce qui relie les différents groupes, c’est le quartier. Dès lors, la situation physique du quartier s’avère être au centre de ce que les sociologues appellent le « capital social de liaison » : des actions qui veillent à ce que différents groupent collaborent.

Suivez ce lien pour en savoir plus et télécharger du matériel.