Cinq questions pour Katrien de Be Planet

De nos jours, le développement durable occupe le haut de l’agenda de nombreuses activités de quartier. Les quartiers et leurs habitants unissent leurs forces et s’engagent dans toutes sortes d’initiatives axées sur le développement durable et la consommation. Covoiturage, potagers communautaires, coopératives d’énergie renouvelable… les initiatives citoyennes durables ont le vent en poupe. Rencontre avec Katrien Desrumaux, partnership manager chez Be Planet – une organisation qui soutient des initiatives durables.

Que devons-nous absolument savoir à propos de Be Planet ?

Be Planet est une fondation belge d’utilité publique. Elle vise à combler une lacune dans le secteur du développement durable. Comment ? En soutenant et en accompagnant des initiatives citoyennes locales et concrètes qui ont une influence positive sur l’environnement, que ce soit sur le plan de la mobilité, de l’énergie, de la biodiversité, de l’alimentation ou encore de l’économie circulaire.

Afin d’y parvenir, nous réunissons les entreprises et les citoyens engagés, deux mondes qui n’ont pas toujours l’occasion de se rencontrer – et encore moins d’entamer le dialogue.

Pourquoi voulons-nous créer cette synergie ? Tout simplement parce que nous sommes convaincus que ces collaborations win-win entre, d’une part, les projets citoyens et, d’autre part, les entreprises impliquées sont une source intarissable d’échange de connaissances, d’expérience et d’expertise. Et cet échange ne peut qu’encourager la transition vers une société durable.

Vous soutenez des initiatives citoyennes durables. Qu’entendez-vous par là ?

Il s’agit d’initiatives portées par des associations, A.S.B.L. et coopératives à vocation sociale. Ces projets visent à avoir une influence à la fois positive et concrète sur l’environnement, mais attachent également de l’importance aux aspects socioéconomiques, comme le volontariat, la participation des habitants, la création d’emplois… S’ils s’inscrivent dans un tel contexte, il est possible qu’ils soient retenus par un jury indépendant composé d’experts.

Sous la notion de développement durable, nous regroupons plusieurs thèmes, comme la mobilité, l’énergie, la biodiversité, l’agriculture, l’alimentation, l’économie circulaire et collaborative, l’eau…

Pourquoi Be Planet se concentre sur ces initiatives ?

L’environnement est d’une importance capitale pour l’homme. Il nous permet en effet de subvenir à tous nos besoins : nourriture, eau, oxygène… Cependant, il est mis à rude épreuve. Pensez par exemple au réchauffement de la Terre et aux changements climatiques, à l’érosion de nos écosystèmes, à la raréfaction des matières premières…

De nouveaux modèles économiques – dans lesquels la collaboration entre différents acteurs joue un rôle de premier plan – commencent à se développer afin de répondre à ces enjeux climatiques.

Outre l’adoption de mesures par les pouvoirs publics et le monde de l’entreprise, nous avons besoin d’innovation, d’expérience et d’entrepreneuriat social émanant des citoyens. Les citoyens et la société civile sont à l’origine de nombreuses initiatives durables qui peuvent créer une réelle dynamique.

Un soutien était nécessaire en Belgique pour aider ces initiatives à se concrétiser et réunir les différents acteurs impliqués. C’est la raison pour laquelle Be Planet a été créée, en juin 2015.

Quelle initiative de quartier peut faire figure d’exemple pour d’autres (et pourquoi) ?

C’est une question difficile… En réalité, chaque initiative citoyenne est un exemple pour d’autres. Rendez-vous sur www.beplanet.be et laissez-vous inspirer par nos 40 projets en portefeuille pour lesquels nous cherchons un soutien.

Comment les initiatives citoyennes peuvent-elles faire une différence dans notre société ?

Très simplement. Ce sont des projets concrets qui apportent des solutions concrètes. Grâce à ces initiatives qui émanent des citoyens, une dynamique complète s’installe. Celle-ci a une influence positive sur les habitudes de nombreuses personnes, et donc aussi sur l’environnement. Pensez par exemple à une A.S.B.L. qui met en place un système de distribution des denrées alimentaires afin de lutter contre la pauvreté et le gaspillage alimentaire (Voedsaam). Ou à une organisation qui lance un service de prêt d’affaires pour bébés, un exemple parfait d’économie collaborative (La Babythèque). Ou encore à une association qui propose des produits locaux et stimule ainsi l’économie locale tout en sensibilisant le public aux circuits courts (Le réseau solidairement).

En résumé, ces initiatives inspirent les citoyens et les encouragent à agir. Leurs effets sur la cohésion sociale ne doivent pas non plus être sous-estimés. C’est précisément en collaborant et en resserrant les liens sociaux qui nous unissent que nous aurons plus de poids et pourrons faire la différence.

La plupart des initiatives soutenues par Be Planet sont également reprises dans l’atlas des initiatives de quartier de Vicinia.