Projet « iPad, da’s straffe koffie » : et si vous passiez le message à votre voisin ?

Bien que la numérisation envahisse progressivement notre quotidien et des secteurs comme celui des soins de santé, l’illettrisme numérique touche de nombreuses personnes âgées. « iPad, da’s straffe koffie » est une initiative de quartier qui tente d’apporter une réponse à ce changement sociétal en ouvrant les portes du numérique aux personnes âgées.

Élargir son réseau social

Remplir sa déclaration fiscale sur Tax-on-web, effectuer des opérations bancaires avec le PC-banking… Des exemples parmi tant d’autres qui témoignent du rôle prépondérant que jouent l’informatique et Internet dans notre quotidien. De nos jours, le numérique prend de plus en plus d’ampleur et nous n’imaginons plus nous en passer. Le secteur des soins de santé n’est pas épargné par cette évolution : nous y constatons une transition partielle ou complète vers des services numériques.

Ce changement s’accompagne de nombreux défis sociaux, dont l’adaptation des personnes âgées à cette évolution technologique. Bien souvent, cette tranche de la population ne dispose ni des connaissances technologiques nécessaires ni de l’expérience des générations plus jeunes en la matière. C’est la raison pour laquelle la plateforme innovante ONLINE buurten – Quartiers en ligne, le CPAS de Bruges et la Maison sociale d’Ostende ont collaboré dans le contexte du projet « iPad, da’s straffe koffie ».

Une fois par semaine, des personnes âgées, vulnérables et seules sont réunies en petits groupes et plongées dans l’univers de l’iPad et de la plateforme de quartier. Les participants apprennent en premier lieu à envoyer des e-mails et des photos, à consulter les nouvelles du quartier ainsi qu’à passer des appels vidéo pour communiquer entre elles.

« Un véritable succès, car ces personnes ont aujourd’hui plus facilement accès à l’information et sont plus que jamais en contact avec leur environnement », s’enthousiasme la pédagogue Bie Lambrechts, qui rédige un livre sur le projet.

« À proximité de leur domicile, organisé en petits groupes et grâce à la tablette, elles sont littéralement connectées à leurs voisins, leurs amis, aux membres de leur famille ainsi qu’à toutes sortes de services. »

La lutte contre l’illettrisme numérique n’est donc pas l’unique but du projet. Ce dernier vise également à élargir le réseau social et à renforcer les amitiés existantes. Lors des séances d’exercices, les participants ont la possibilité d’interagir avec des personnes de leur âge vivant dans la même situation, mais ils peuvent aussi échanger avec d’autres en ligne. Une grand-mère, par exemple, peut appeler son petit-fils sur Skype, chatter avec d’autres habitants du quartier ou demander un avis médical à un professionnel de la santé. Les possibilités sont infinies.

Réseau de quartier

Le fil conducteur du projet « iPad, da’s straffe koffie » ? Le quartier et, plus particulièrement, le réseau de quartier. Ces dernières années, la nécessité d’intégrer davantage dans le quartier les personnes âgées et vulnérables qui vivent chez elles afin de renforcer leur autonomie se fait de plus en plus sentir. Ces personnes expriment souvent le souhait de rester le plus longtemps possible dans un environnement qui leur est familier. C’est la raison pour laquelle les pouvoirs publics, les organisations de la société civile et les entreprises accordent une importance croissante au travail de quartier.

Cet élargissement à l’ensemble de la société du souci d’autrui et du soutien entre voisins a également constitué le point de départ pour ONLINE buurten – Quartiers en ligne. Cette plateforme en ligne veut innover dans le domaine des soins de santé en mettant en contact différents acteurs d’un même quartier, comme les seniors, les professionnels de la santé et les aidants proches.

Pour cela, elle utilise Cubigo. Cet outil numérique pratique est un logiciel qui se présente sous la forme d’une icône sur laquelle les personnes âgées peuvent appuyer pour bénéficier de services. Il leur permet par exemple de faire appel à quelqu’un pour faire leurs courses, leur ménage ou encore de ne pas oublier de prendre leurs médicaments.

Le principe de l’application Cubigo est simple : rendre chaque service accessible en une manipulation. L’objectif va néanmoins plus loin, car avec cet outil en ligne, le développeur du logiciel Geert Houben souhaite créer un « village virtuel », dont les habitants pourront entrer encore plus facilement en contact avec les services communaux. « Grâce à notre plateforme, les personnes âgées peuvent rester plus longtemps à la maison, tout en bénéficiant des soins dont elles ont besoin. Cela devient de plus en plus nécessaire compte tenu des restrictions budgétaires dans le domaine des soins de santé », conclut Houben.